Page 119

( 113 ) dividus noirs, mulâtres, oumême blancs, devinrent suspects ; les prisons des villes situées au bord de la mer se remplissaient , et vous savez comment on les vidait ensuite. Un jour, il se présenta dans nos Mornes , que l'armée noire n'occupait pas encore , un détachement de la garde nationale de Saint-Marc. Madame Dubourg nous fut enlevée. Cet acte nous étonna. De l'étonnement nous passâmes à l'indignation la plus violente quand nous eûmes appris qu'on l'avait mise en prison. La nuit suivante, un grand nombre d'entre nous passèrent à l'armée noire , ce que nul n'avait fait jusque-là. «Quelques jours après cet enlèvement, qui nous avait réduits au désespoir , étant aux aguets suivant l'habitude que 5* m

Ossolinski, ou Marseille et St-Domingue, après 1794 et en 1815 : mémoires contemporains. T.3  

Auteur. Masse, E.-M. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commun d...

Ossolinski, ou Marseille et St-Domingue, après 1794 et en 1815 : mémoires contemporains. T.3  

Auteur. Masse, E.-M. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commun d...

Profile for scduag
Advertisement