Page 336

( 280 ) pu faire aucune impression sur cette matière à sa surface, sans employer une hache , il la trouva plus molle à la profondeur d'un pied, et même contenant une sorte d'huile dans de petites cellules. Cette dureté paraît être certainement beaucoup plus grande que celles des bitumes purs et durcis qu'on trouve ordinairement; et elle conduit naturellement à soupçonner que la plus grande partie de la masse bitumineuse de la Trinité n'est pas, ainsi qu'on l'a supposé , de la simple poix minérale ou de l'asphalte. En examinant les échantillons que M. Tobin e les ai trouvés, pour la plupart , m'a adressés très-durs et difficiles à rompre. Leur cassure n'offre ni le lustre, ni. la forme conchoïde qu'on remarque dans celle des bitumes ordinaires. Ceux des échantillons que l'on casse facilement, ont encore moins les caractères des bitumes purs, car leur fracture est terreuse, et ressemble à celle de certaines pierres tendres argilo-ferrugineuses. La pesanteur spécifique de ces échantillons est aussi de beaucoup supérieure à celle des bitumes non mélangés. Il suffira d'en donner deux exemples. La pesanteur spécifique du bitume solide , compacte, brun foncé delà Trinité , est = 1,744, à la température de 65° F. (14° 7 IL), et celle de l'un des échantillons terreux , brun pâle, = x ,336 , tandis que la pesanteur spécifique de l'asphalte n'est que de 1,023 à 1,104, ou 1,165. Si'

Voyage aux îles de Ténériffe, la Trinité, Saint-Thomas, Sainte-Croix et Porto Ricco  

Auteur. Ledru, A.-P. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Université des Antilles et de la Guyane, Service commun de...

Voyage aux îles de Ténériffe, la Trinité, Saint-Thomas, Sainte-Croix et Porto Ricco  

Auteur. Ledru, A.-P. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Université des Antilles et de la Guyane, Service commun de...

Advertisement