Page 125

(69)

CHAPITRE

V.

Voyage à la Laguna.— Notice sur cette capitale.— Culte.—Monastères.—Bibliothèques.—-Montagnes et Ravins qui l'environnent. LA route qui conduit de Sainte-Croix à la Laguna, capitale de l'île, est longue de deux lieues, tortueuse, montante et pénible. On voit à gauche de cette route, la plus fréquentée de Ténériffe, quelques portions de terre cultivées , mais la plupart sont encombrées de pierres qui rendent les labours très difficiles. L'horizon se termine brusquement, à droite, par des montagnes dénuées d'arbres, et couvertes d'euphorbes; à leur pied croissent en abondance le cactus-opuntia, le ficuscarica, l'agave-america, etc.; les feuilles de cette dernière plante, creusées en gouttière , servent à couvrir la chaumière des pauvres. Chemin faisant, on passe sous le canon d'une forteresse nouvellement construite sur des rochers, et dont la prise serait très-difficile. Je cherchai en vain à la Laguna une hôtel-

Voyage aux îles de Ténériffe, la Trinité, Saint-Thomas, Sainte-Croix et Porto Ricco  

Auteur. Ledru, A.-P. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Université des Antilles et de la Guyane, Service commun de...

Voyage aux îles de Ténériffe, la Trinité, Saint-Thomas, Sainte-Croix et Porto Ricco  

Auteur. Ledru, A.-P. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Université des Antilles et de la Guyane, Service commun de...

Advertisement