Page 88

78 —

La Hollande , après les échecs sans nombre que lui avaient valus nos armées, avait cependant pu, au sortir de la guerre de 1744, guerre dans laquelle elle avait joué un rôle dont elle avait eu tout lieu de se repentir, se remettre activement au commerce, sa seule ressource. Les Pays-Bas, soumis à l'Espagne, s'étaient révoltés contre la tyrannie de Philippe II. Un demi-siècle de guerre avait assuré la liberté des États-Généraux. Guillaume, devenu roi d'Angleterre, avait obtenu, par ses intrigues, la première dignité de celle nouvelle république , le stalhoudérat. Les efforts des successeurs de Guillaume, pour étendre un pouvoir confié par la reconnaissance, avaient amené, d'abord en 1688, ensuite en 1740, la suppression de celle dignité , qui, en 1748, devait être déclarée héréditaire. Nous savons quelles avaient été les luttes que la Hollande avait soutenues. Gouvernées par des Régents, les villes de cette soi-disant république ne s'entendant pas souvent, devaient laisser un vaste champ ouvert à l'ambition des stathouders. Son commerce dans l'Inde, cependant, livré à une compagnie, avait jeté de brillants éclats. Météore lumineux, éclair resplendissant, dont l'Angleterre profitait. Les discussions de la France et de l'Angleterre dans l'Inde, ou plutôt les discussions des deux compagnies anglaise et française des Indes-Orientales, avaient permis, de temps à autre, à la Hollande, de rendre lucratives ses relations interlopes avec les puissances qui se disputaient cet empire. La Hollande, remise des secousses qui lui avaient un moment fait craindre la perle de ses colonies, se voyait, quoiqu'en paix avec l'Europe, gravement inquiétée, en 1749, par les nègres insurgés de Surinam. Cette colonie florissante, dont nous nous sommes déjà occupé dans plusieurs chapitres de cette Histoire, renfermait dans son sein bien des semences de discorde. Les juifs, traités comme des parias, avaient plus d'une fois fait entendre des plaintes aux Etals-Généraux, plaintes restées sans résultat; et à leur tour accusés de cruautés à l'égard de leurs esclaves, ils étaient persécutés

Histoire générale des Antilles. T. 5 et 2 de la deuxième série.(1-1)  

Auteur. Dessalles, A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Université des Antilles et de la Guyane, Service commun de...

Histoire générale des Antilles. T. 5 et 2 de la deuxième série.(1-1)  

Auteur. Dessalles, A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Université des Antilles et de la Guyane, Service commun de...

Profile for scduag
Advertisement