Page 71

61

déjà, depuis 1752, les Français cl les Anglais, dans le Carnate et dans le Dekhan, où les princes indiens se faisaient la guerre, s'étaient ouvertement rencontrés plus d'une fois les armes à la main. En Amérique, de légères étincelles faisaient bien aussi prévoir que de longues rixes mûrissaient à l'ombre des traités, des conventions. Mais, comme avant d'en raconter les préludes, nous aurons à jeter un coup d'ceil général sur les colonies anglaises des Antilles, sur celles appartenant à l'Espagne et à la Hollande, ainsi que sur nos possessions de l'Amérique continentale, avant la guerre de 1756, nous relaterons les fastes de la Martinique, de la Guadeloupe et de Saint-Domingue, pendant les années 1754 et 1755. Ces trois colonies qui, dans leur sein, avaient, depuis la cessation de la guerre, vu surgir des fleaux rongeurs, commençaient néanmoins à se sentir plus à l'aise en 1754. Le colon , naturellement enclin à la mollesse, s'endort facilement sur les dangers qui l'entourent, mais l'ennui de la gêne, mais la crainte de la misère, lui font retrouver cette énergie qui a valu à la France ses possessions d'outre-mer, et grâce aux mesures prises par les chefs qui les gouvernaient, ils avaient pu se remettre activement au travail. Le commerce, moins exigeant, avait compris le système des échanges, et la confiance commençant à se rétablir, l'argent commençait à reparaître sur les marchés de nos Antilles. La traite, protégée, avait donné des nègres aux habitants. Avec cette ressource inépuisable, tant que l'Afrique resta ouverte aux métropolitains, les colons pouvaient calculer, si rien ne venait déranger leurs prévisions, le temps qu'il leur faudrait pour payer leurs dettes anciennes, couvrir les nouvelles, et placer de l'argent chez leurs commissionnaires. Cependant de Bompar avait, dans les îles de son gouvernement, signalé au ministre Rouillé, un abus auquel la France, en 1847, semble ne plus prêter aucune attention. Cet abus provenait de la grande quantité de nègres qui, partant des îles, al-

Histoire générale des Antilles. T. 5 et 2 de la deuxième série.(1-1)  

Auteur. Dessalles, A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Université des Antilles et de la Guyane, Service commun de...

Histoire générale des Antilles. T. 5 et 2 de la deuxième série.(1-1)  

Auteur. Dessalles, A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Université des Antilles et de la Guyane, Service commun de...

Profile for scduag
Advertisement