Page 56

— 46 — fiscation de la mère et de l'enfant au profiit de l'hôpital, en cas que le maître fût le père de l'enfant, ils continuèrent leurs menées, disant encore qu'il était nécessaire d'humilier ceux qui s'abandonnaient à un commerce aussi honteux, par la certitude qu'ils auraient que leur faute serait divulguée (1). De pareilles allégations ne pouvaient être le résultat de cet esprit évangélique qui fait du prêtre un homme revêtu d'un caractère sacré, et il fallut recourir à l'autorité supérieure qui, enfin, en 1753, régla qu'à l'avenir, pour cas de bâtardise, le nom du père de l'enfant porté sur les fonts baptismaux ne serait point demandé, à moins qu'il ne se fît connaître lui-même, et que son nom serait remplacé par ces mots : père inconnu. Une ordonnance pareille paraît, d'après le Mémoire que nous avons sous les yeux, avoir été rendue en France en 1734 (2). Celte contestation réglée, Hurson s'occupa de la construction de quelques chapelles, régularisa le service des dépêches de la Martinique, et, sur les plaintes du commerce métropolitain, se vit appelé, en 1753, encore à réprimer un abus d'un autre genre, abus qui, par suite des idées métropolitaines à l'endroit de l'esclavage, enrichissait le colon, mais qui n'atteignait point le but qu'on s'était proposé en instituant la traite, en l'encourageant, but que nous avons prouvé être celui d'enrichir les négociants du royaume. La traite, suspendue pendant la guerre, comme nous l'avons dit, semblait devoir offrir d'énormes bénéfices , à la paix , aux privilégiés, qui s'apprêtaient à user largement d'une faveur sur laquelle ils comptaient; mais, distribuant à leur tour leurs faveurs, ils avaient pris leur essor vers Saint-Domingue, où la consommation de leurs denrées humaines était plus forte, et où encore, les ressources des habitants étaient plus grandes. (1) Cartons rine. (2) Cartons On peut voir, déjà, en 1670,

Martinique , administration , 1752 , Archives de la Ma* Martinique, administration, 1753, Archives de la marine. à la page 513 du premier volume de celte Histoire, que pareils abus avaient été réprimés.

Histoire générale des Antilles. T. 5 et 2 de la deuxième série.(1-1)  

Auteur. Dessalles, A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Université des Antilles et de la Guyane, Service commun de...

Histoire générale des Antilles. T. 5 et 2 de la deuxième série.(1-1)  

Auteur. Dessalles, A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Université des Antilles et de la Guyane, Service commun de...

Profile for scduag
Advertisement