Page 337

— 327 — le vagabondage qui s'était, pendant la guerre, développé d'une manière effrayante dans ce district. Des punitions, militairement infligées aux malfaiteurs qui désolaient les campagnes environnantes, firent succéder le calme au trouble, mais ameutèrent contre les troupes le mauvais vouloir des perturbateurs du repos public (1). Il fallut prendre de nouvelles mesures et aviser à une police sévère qui, enfin, fit rentrer dans l'ordre les plus enclins à le troubler. Mais ces mesures, purement du ressort du gouverneur, n'avaient trouvé aucun contradicteur : chacun avait compris leur portée et s'y était associé. Les mesures également prises par le Mercier de la Rivière, tendant à rétablir le commerce, à relier au tronc principal toutes les branches de son administration et à faire découler de ce tronc une sève féconde, avaient également été approuvées. On pouvait donc espérer qu'avec le concours des habitants, le soleil allait reluire sans tache sur celle terre française; on comptait qu'à l'orage succéderait le calme, lorsque le procès intenté aux jésuites de la Martinique vint réveiller de pénibles souvenirs, et souffla dans les cœurs les venins de la haine et du fanatisme ; venins qui, dans le creuset de fa religion, s'aiguillonnent et occasionent des maux incalculables. Ce procès, trop célèbre pour le. passer sous silence, se rattachant au procès que ces pères avaient soutenu, en 1762, en France; se rattachant à un autre procès, intenté par les créanciers du père Lavalette, à 1' ordre des jésuites; se rattachant à toutes les questions qui, depuis plus d'un siècle, avaient ameuté l'opinion contre ces hommes accapareurs, despotes et insinuants, contre ces hommes qui, mandarins en Chine, idolâtres au Japon, marchands dans l'Inde, conquérants en Amérique, régicides en Europe, avaient rêvé une domination universelle, une théocratie sanguinaire; ce procès, se rattachant enfin au commerce phénoménal entrepris â la Martinique par le père Lavalette, nous lui consacrerons un chapitre spécial, après avoir replacé la (!) Cartons Martinique, 1763. Archives de la marine

Histoire générale des Antilles. T. 5 et 2 de la deuxième série.(1-1)  

Auteur. Dessalles, A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Université des Antilles et de la Guyane, Service commun de...

Histoire générale des Antilles. T. 5 et 2 de la deuxième série.(1-1)  

Auteur. Dessalles, A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Université des Antilles et de la Guyane, Service commun de...

Profile for scduag
Advertisement