Page 310

— 300 — rait obligé de leur fournir. Puis enfin, pour subvenir à ces dépenses, il faiblit des fonds, et Clugny, auquel Belzunce s'adressait pour en avoir, lui mandait la pénurie dans laquelle était le Trésor. Ce dernier conseilla alors, en cas d'attaque de la part des Anglais, de ne point s'opposer à la descente, et de se barricader dans des postes inattaquables (1). Cette lactique était celle de d'Ogeron ; mais malgré le courage des colons de Saint-Domingue en tout temps, il existait entre ceux de 1762 et ceux qui, les premiers, avaient planté le drapeau de la France sur ces côtes fertiles, une différence dont nous avons fait comprendre les causes. Ce rôle, convenable d'ailleurs aux colons, ne pouvait point être celui des troupes royales; et, dans un conseil de guerre, les avis sur la défense de la colonie restèrent partagés. On se demandait, sans rien résoudre, s'il ne serait pas urgent que les postes importants fussent gardés et défendus A l'approche des Anglais, qu'on s'attendait à voir signaler d'un jour h l'autre, et contre lesquels on se disposait à faire le coup de fusil. Certes, les dispositions des colons pouvaient faire pressentir aux chefs de la colonie une défense énergique de leur part; mais des vexations subies par eux , et duos aux chefs des troupes qui avaient cru pouvoir user de despotisme envers des habitants indépendants, avaient soulevé des mécontentements. Ces mécontentements avaient entraîné des plaintes, et ces plaintes, transmises aux Conseils de Saint-Domingue, motivèrent des remontrances au roi. De Bory, dès son installation à Saint-Domingue, avait compris le mal qui pouvait surgir des conflits qui, chaque jour, s'élevaient entre les troupes et les milices, et vainement il avait essayé d'y mettre ordre. Le régime militaire, sous lequel on vivait depuis quelque temps à Saint-Domingue, était de nature A entretenir, chez la troupe, celte propension qui lui est naturelle de vouloir dominer le civil. Dès lors des duels avaient fait déplorer une mésintelligence pernicieuse dans ce moment de crise. (1) Mémoire sur la Archives de la marine.

défense

de

Saint-Domingue, dossier Belzunce,

Histoire générale des Antilles. T. 5 et 2 de la deuxième série.(1-1)  

Auteur. Dessalles, A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Université des Antilles et de la Guyane, Service commun de...

Histoire générale des Antilles. T. 5 et 2 de la deuxième série.(1-1)  

Auteur. Dessalles, A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Université des Antilles et de la Guyane, Service commun de...

Profile for scduag
Advertisement