Page 305

— 295 — inquiétait, le gant ainsi jeté, il fallait poursuivre les travaux commencés, et du 12 au 20 juin 1762, le temps fut employé par Pocok, au débarquement des troupes de la marine, et du matériel qu'Albermale demandait, afin de pouvoir disposer les retranchements nécessaires au siège du Morro. Dans ce fort, se trouvaient de nombreux défenseurs, des muni lions considérables, et le commandant don Luis Viscente de Velasco, homme de courage et de résolution. Des embrasures de ce fort, partaient à la fois des milliers de projectiles, qui, semblables à des gerbes de feu, répandaient l'incendie et la mort à une distance de plusieurs milles. Aussi bien du côté de la terre que du côté delà mer, le Morro semblait narguer les attaques du inonde entier; il semblait que l'Espagne, en concentrant sur ce point sa science pour les fortifications, avait deviné qu'un jour son despotisme y trouverait un refuge, sa puissance éclipsée un abri. Mais alors que menacée d'une invasion elle dominait encore en Amérique, ses agents furent surpris de se voir assiégés dans un repaire qu'ils avaient, jusque-là, jugé inattaquable. Mais, ce qui d'abord avait pu être considéré par les Espagnols comme une plaisanterie devenait de jour en jour (dus sérieux. Don Juan de Prado ne douta même plus que sa position ne devint critique quand, le 26 juin, il apprit que, pressé par les troupes d'Albermale, qui chaque jour se fortifiaient sur les hauteurs dominant le Morro, ce fort était attaqué par mer, et que douze vaisseaux anglais, embossés dans la passe, cherchaient à la balayer, à la forcer, et projetaient l'attaque de la Punta,

autre représentation formidable de l'art des Espagnols

dans les fortifications. Alors, des sorties, conduites avec prudence et courage de lu part des Espagnols, eurent lieu, des combats furent livrés (1) ; (1) Les officiels espagnols qui se distinguèrent le plus pendant ce siège, fuient : Le lieutenant-général comte de Supérunda, le maréchal-de-camp don Diego Tabares, don DionisioSoler, lieutenant de roi, le colonel don Gai-

Histoire générale des Antilles. T. 5 et 2 de la deuxième série.(1-1)  

Auteur. Dessalles, A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Université des Antilles et de la Guyane, Service commun de...

Histoire générale des Antilles. T. 5 et 2 de la deuxième série.(1-1)  

Auteur. Dessalles, A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Université des Antilles et de la Guyane, Service commun de...

Profile for scduag
Advertisement