Page 247

— 237 — vaux, avec mission spéciale de faire exécuter les ordres laissés aux commandeurs par les propriétaires devenus soldats (1). Des dispositions également prises pour mettre à l'abri du feu les papiers publics, avaient rassuré le commerce et les habitants: des nègres affidés avaient été chargés du transport des dépêches, et des proclamations avaient réveillé l'ardeur de chacun. Mais alors que les bruits confus d'une prochaine attaque s'étaient changés en certitude, alors surtout que l'expédition des Anglais contre la Dominique devenait l'avant-coureur du siège de la Martinique, les corsaires, les matelots en station, formés en compagnies de Flibustiers, reçurent pour les commander des officiers de la marine et des capitaines corsaires, disposés à vendre chèrement leur vie. Au premier rang de ces braves, se trouvaient deTraversay, de Châteaugué et Karney, auxquels le fort SaintPierre avait été assigné pour résidence. Le Mouillage, protégé par Gripon, Bayeux, Lestage,

Saint-Aroman, Valable.

Paul Marsan et Tenguy, devait voir ses batteries servies par les braves que ces intrépides corsaires devaient diriger dans la défense de nos côtes. La citadelle du Fort-Royal, occupée par des troupes de la marine, sous les ordres de Lignery, fut renforcée de trois compagnies de corsaires, aux ordres de Cachey, de Rouleau, de Lebergue, qui formaient un bataillon, dont le chef était l intrépide Marès (2). Ces précautions ainsi prises à l'avance, la Martinique se trouvait donc en état de défense, ses corsaires et ceux de la Guadeloupe, qui s'étaient ralliés sous le drapeau delà France, l'ayant approvisionnée ; mais les Anglais, ayant à venger

plusieurs

échecs, ayant, en outre, à réprimer la hardiesse de ces mêmes corsaires, qu'ils voulaient enchaîner, avaient, de leur côté, (1) Ordre général des mesures prises, en 1761, par le Vassor de Latouche, cartons Martinique, 1762, Archives delà marine. (2) Consigne pour la formation des corps des Flibustiers, du 6 décembre 1761, cartons Martinique, Archives de la marine. Voir les Annales, pour avoir «ne plus ample connaissance des mesures prises alors par le gouverneur-général.

Histoire générale des Antilles. T. 5 et 2 de la deuxième série.(1-1)  

Auteur. Dessalles, A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Université des Antilles et de la Guyane, Service commun de...

Histoire générale des Antilles. T. 5 et 2 de la deuxième série.(1-1)  

Auteur. Dessalles, A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Université des Antilles et de la Guyane, Service commun de...

Profile for scduag
Advertisement