Page 224

— 214

» cation trop intime des blancs avec les noirs; à Saint-Do» rningue, on ne se sert que de ceux-ci pour domestiques ; ils » sont cuisiniers, valets, servantes, etc. ; il n'y a point de mai» son d'habitant où il n'y en ait de vingt à trente. » Le commerce criminel que la plupart des maîtres ont avec » les femmes esclaves, est l'origine de cet attentat. Une femme » légitime s'aperçoit des habitudes de son mari avec sa ser» vante, et, dans les absences du mari, elle fait châtier sévère» ment celle esclave. Si les maîtres ne sont point mariés, et » c'est le pays où il y en a le plus, tant les mariages sont peu fa» vorisés par les gens en place, et où le libertinage est le plus » toléré, l'inconstance, naturelle aux hommes de ce climat, leur » fait changer ou multiplier ces concubines, d'où naissent dos » distinctions et des jalousies entre elles; et, dans le premier » comme dans le second cas, des projets de vengeance, qui se » réalisent, tantôt sur la fortune du maître, en faisant périr les » nègres, et tantôt sur sa vie, ou celle de sa femme, et même » de leurs enfants. » Et cependant, celui qui adressait ces réflexions au ministre était colon ; il faisait la part de ce poison systématique et endémique à l'esclavage. Comme seul remède efficace à cet horrible fléau, il engageait le gouvernement à expédier à Saint-Domingue des peuplades de jeunes hommes et de jeunes filles d'Europe; il demandait une loi pour faire attacher à la culture tous les esclaves des habitations ; il signalait, comme chose urgente à réprimer, le vagabondage des mulâtres libres , agglomérés dans 1rs villes, et voulait que, par des encouragements, et même des châtiments, on les forçât à planter des vivres, dont la colonie se trouvait dépo'urvue (1). Certes, comme nous le voyons, le mal des colonies date de loin; en 1760, elles manquaient de blancs, et les blancs, en 1847, y ont encore diminué. Le patriotisme des noirs est-il assez rassu-

(1) Cartons Saint-Domingue, 1760, Archives de la marine. Réflexions d'un habitant sur l'état présent de cette colonie.

Histoire générale des Antilles. T. 5 et 2 de la deuxième série.(1-1)  

Auteur. Dessalles, A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Université des Antilles et de la Guyane, Service commun de...

Histoire générale des Antilles. T. 5 et 2 de la deuxième série.(1-1)  

Auteur. Dessalles, A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Université des Antilles et de la Guyane, Service commun de...

Profile for scduag
Advertisement