Page 220

— 210 —

génie,ur, auquel mission avait été donnée de visiter les fortifications de la Martinique, le Vassor de Latouche avait prévu aux choses les plus urgentes, lorsque, vers le mois de mars 1761, des nouvelles sinistres se répandirent à la Martinique. Mais avant de par ordre supérieur. voilà, au sujet du rappel de Beauharnais, line chanson qui circula alors à la Martinique.

I. Si le roi, qui est à Versailles, bis. Voulait écouter ma chanson, Maliron, malirette, Voulait écouter nia chanson, Je lui conterais la bataille, bis. La bataille de Tartanson, Maliron, malirette, La bataille de Tartanson. II.

Je lui parlerais de la gloire, bis. La gloire et le nom des colons, Maliron, malirette, La gloire et le nom des colons, Colons qui, sans manger ni boire, bis. Et sans général, étaient là, Maliron, malirette, Et sans général, étaient là.

III. Sans générait le roi va dire : bis. Où était donc mon Beau-harnais ? Maliron, malirette, Où était donc mon Beau-harnais? Alors au roi, je dirais : Sire ! bis. Votre Beau-harnais était là, Maliron, malirette, Votre Beau-harnais était là. IV. Intrépide comme une ouaille, bis. Mais pas un ordre il ne donna, Maliron, malirette, Mais pas un ordre il ne donna Mous avons gagné la bataille, bis. Presque sans poudre et sans canons Maliron, malirette, Presque sans poudre et sans canons.

Histoire générale des Antilles. T. 5 et 2 de la deuxième série.(1-1)  

Auteur. Dessalles, A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Université des Antilles et de la Guyane, Service commun de...

Histoire générale des Antilles. T. 5 et 2 de la deuxième série.(1-1)  

Auteur. Dessalles, A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Université des Antilles et de la Guyane, Service commun de...

Profile for scduag
Advertisement