Page 219

— 209 — pée au poing, il se rue alors sur l'équipage qui se sauve par les écoutilles qu'il a soin de fermer. Maître de la goélette anglaise, et secouru par les siens, qui n'avaient plus à répondre aux boulets anglais, Marès conduit sa prise à la Martinique, et reçoit les honneurs d'un triomphe(l). Ces défaites partielles, la crainte des secours que la France préparait pour ses colonies, et les insurrections survenues à la Jamaïque, insurrections occasionées par les barbaries exercées par les maîtres contre leurs esclaves, motivèrent, en 1761, le départ de Londres d'une nouvelle escadre, aux ordres de Douglas. La crainte de voir la Guadeloupe attaquée par les colons de la Martinique, avait déjà, depuis septembre 1760, décidé le gouvernement britannique à y faire passer deux mille six cents hommes de troupes. Ce renfort, et ceux que les Anglais apprêtaient de nouveau, avaient cependant activé nos préparatifs, elle roi voulant préparer les colons aux expéditions projetées aux Antilles, avait mis à la disposition de le Vassor de Latouche, le vaisseau le Tigre, dont il ne put profiter. Parti de La Rochelle sur un navire marchand, vers les derniers jours de 1760, cet officier supérieur avait fait enregistrer ses pouvoirs au Conseil Souverain de la Martinique, le 7 février 1761. Créole de la Martinique, le Vassor de Latouche avait répondu de la conservation du pays. Il s'était fait fort de calmer l'esprit de ses habitants, avait fait des promesses sur lesquelles on comptait en France, et qui firent peut-être porter quelques relards dans l'envoi des secours si ardemment désirés. De Beauharnais lui remettait le pays dans un état satisfaisant ; et, rappelé en France, avait à rendre compte de sa conduite et de la perle de la Guadeloupe (2). Accompagné d'un in(1) Cartons Martinique, 1760, Archives de la marine, Gazette, 31 mai 1760. (2) L'instruction commencée contre Nadau et tes officiers de la Guadeloupe s était ralentie; au départ de Beauharnais, comme nous le verrons plus bas, elle fut poursuivie avec plus d'acharnement que jamai HIST.

GÉN.

DES ANT.

V.

14

Histoire générale des Antilles. T. 5 et 2 de la deuxième série.(1-1)  

Auteur. Dessalles, A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Université des Antilles et de la Guyane, Service commun de...

Histoire générale des Antilles. T. 5 et 2 de la deuxième série.(1-1)  

Auteur. Dessalles, A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Université des Antilles et de la Guyane, Service commun de...

Profile for scduag
Advertisement