Page 162

152

poste et de se joindre à lui. Ne se croyant pas en état de conserver le fort, il avait même proposé à son état-major de le faire sauter, le 17 au malin. De Lignery , lieutenant de roi, s'y opposa ; et ayant fait passer des vivres aux colons, qui, de toutes parts, accouraient vers le morne Tartanson, la journée du 17 s'ouvrit, et éclaira la marche de l'ennemi, qui, sur deux colonnes, s'avançait vers le poste important à défendre. Précédés par deux pièces de campagne, les Anglais eurent, en peu de temps, balayé les abords du morne, et mirent en déroute les colons qui les défendaient. De Beauharnais, à celte heure où l'ennemi commençait son feu, accourut vers l'endroit attaqué, mais ayant vu des fuyards, il se replia vers la ville, et entraîna à sa suite les plus timides (1). L'Anglais, encouragé par ce premier succès, poussa des cris de victoire-, mais si le' mauvais exemple et la peur avaient mis hors de combat quelques esprits faibles, bien des braves, à la tête desquels se trouvaient les officiers du Conseil, les gentilshommes et les habitants les plus notables, se formèrent en pelotons, se ruèrent sur les Anglais, et les forcèrent à une retraite précipitée (2). (1) Ces détails, que nous empruntons à un manuscrit du temps, y sont expliqués plus au long, et nous entraîneraient à une trop longue narration, si nous n'en voûtions omettre aucun. Voici, au sujet du peu de résolution que laissa paraître de Beauharnais dans cette circonstance, les rimes qui furent faites sur loi : Tandis qu'au Tartanson, un chacun se chamaille, On vit monter un cheval de bataille. Eh bien ! eh bien! on vit un beau cheval ! Un beau harnais ! et point de général ! (2) Chaque colon, dans cette attaque, s'était fait suivre do ses esclaves les plus affidés. Les conseillers du Conseil Souverain, exempts de service, furent les premiers rendus au poste de l'honneur; notre arrière-grand-père paternel s'y était transporté avec douze de ses nègres, dont l'un fut tué, un second fut fait prisonnier, et son domestique se

Histoire générale des Antilles. T. 5 et 2 de la deuxième série.(1-1)  

Auteur. Dessalles, A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Université des Antilles et de la Guyane, Service commun de...

Histoire générale des Antilles. T. 5 et 2 de la deuxième série.(1-1)  

Auteur. Dessalles, A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Université des Antilles et de la Guyane, Service commun de...

Profile for scduag
Advertisement