Page 78

72

ger, les esprits élevés s'affligeraient de voir en cette circonstance que le président Boyer oubliât sa dignité. Elle est le patrimoine de sa nation. Ce qu'on aurait pu accorder à des réclamations pacifiques faites dans des termes modérés, et en avouant des torts passés, on ne l'obtiendra jamais par les moyens qu'on a employés. Nous en appelons aux esprits justes et impartiaux sur l'indignité des procédés dont on use dans cette cause envers une Nation jeune encore et qu'on cherche à avilir dans ses lois, dans ses hommes d'Etat, dans son magistrat suprême. M. Blanchet a osé demander par quels monumens législatifs Boyer et les hommes d'état qui l'entourent avaient acquis la réputation dont ils jouissent? Nous pourrions citer leur constitution elle-même qui ne le cède à aucune autre en clarté et en garanties, la paix publique et la prospérité intérieure, assurées pendant 22 ans d'indépendance; ces lois qu'on affecte de m é priser rencontrant partout une obéissance facile. C'est par les vertus pacifiques que le gouvernement actuel d'Haïti a vaincu ses ennemis; quel titre pourrait-on comparer à celui-là? Si Haïti, par attachement à son ancienne métropole , et parce qu'elle parle la même langue que nous , est disposée à adopter nos lois et nos institutions, ce n'est pas par l'impuissance d'en créer elle-même.

Mémoire pour S. Ex. le Président de la République d'Haïti, contre Me Blanchet, avocat...  

Auteur. Isambert, F.-A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antill...

Mémoire pour S. Ex. le Président de la République d'Haïti, contre Me Blanchet, avocat...  

Auteur. Isambert, F.-A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antill...

Profile for scduag
Advertisement