Page 71

65 ger au fait. Que M. Blanchet précise son accusation , et quand les renseignemens nécessaires nous serons parvenus, nous le confondrons. Au reste lui-même nous fournira la réponse. Le jugement de Darfour est antérieur à l'arrivée de M. Blanchet en Haïti : il a eu trop de publicité pour avoir été par lui ignoré dès les p r e miers mois de son séjour au Port-au-Prince. Pourquoi donc M. Blanchet a-t-il serré la main de celui qui aurait trempé sa main dans le sang innocent? Pourquoi a-t-il vécu dans son intimité? Pourquoi a-t-il reçu ses dons paternels? Il y a encore une meilleure réponse. Quoi! selon vous, il n'y a en Haïti ni garantie sociale, ni garantie politique' ! les tribunaux sont corrompus , le président est un despote violent et dépourvu de toute p u d e u r , qui tient la vie des Haïtiens dans ses mains. Gomment se fait-il donc que deux de vos oncles occupent des emplois publics dans un pays dont cet homme reste le premier magistrat? Comment le troisième de vos oncles et votre propre frère, armateur au Port-au-Prince, ont-ils placé leurs personnes et leurs fortunes sous la protection de ses lois? Nous avons vu de nos y e u x , dans le port du H a v r e , le navire le Mercure armé par votre frère, commandé par le capitaine Chassaint. Nous avons applaudi à ces premiers essais du com}

(1) Expressions de M. B l a n c h e l , recueillies par les journaux.

5

Mémoire pour S. Ex. le Président de la République d'Haïti, contre Me Blanchet, avocat...  

Auteur. Isambert, F.-A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antill...

Mémoire pour S. Ex. le Président de la République d'Haïti, contre Me Blanchet, avocat...  

Auteur. Isambert, F.-A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antill...

Profile for scduag
Advertisement