Page 57

51

M. Blanchet, dont la conduite et les expressions dénotent si évidemment la passion, méritet-il confiance sur ce dernier point, quand il est si évident qu'il a tort sur les deux autres? N'a-t-il pas, en plusieurs circonstances de celle affaire , altéré des faits dont la vérité est incontestable, on supposé des adhésions à son système dedéfense, que non-seulement il n'a pas obtenues mais encore qui lui ont été contraires? Il a invoqué le témoignage de M. le général Roche, et d'autres amis d'Haïti. Nous le renvoyons avec confiance à leur jugement. Ils savent à quoi s'en tenir sur les allégations de toute espèce, qu'à son retour d'Haïti il a répandues avec tant d'amertume. Ce n'est pas pour eux que nous écrivons, mais pour un public ami du vrai et de la justice , qui pourrait se laisser séduire, si M. Blanchet ne trouvait un contradicteur. Quelle que soit l'opinion qu'on se fasse sur la suffisance ou l'insuffisance de l'indemnité pécuniaire accordée à M. Blanchet, on est forcé de convenir qu'il n'avait aucun droit à un paiement en argent ; s'il était de la dignité du président de la république d'Haïti d'en accorder à un homme qui repousse toute idée de sacrifice patriotique fait à son pays natal, il ne pourrait se plaindre de l'insuffisance de celle indemnité , qu'autant q u e , par sa conduite, il aurait mérité qu'on se fût départi à son égard

Mémoire pour S. Ex. le Président de la République d'Haïti, contre Me Blanchet, avocat...  

Auteur. Isambert, F.-A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antill...

Mémoire pour S. Ex. le Président de la République d'Haïti, contre Me Blanchet, avocat...  

Auteur. Isambert, F.-A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antill...

Profile for scduag
Advertisement