Page 46

40 Le président Boyer a laissé violer son palais en ma personne, s'écrie M. Blanchet; comme si le palais du premier magistrat d'une république devait être un lieu d'asile ! Pour n'avoir pas fait à son égard un acte arbitraire, en suspendant le cours de la justice, le président Boyer est accusé, pour ce fait qui lui est tout-à-fait étranger, qui n'est que la suite d'une inconséquence de M. Blanchet et d'une querelle particulière, de l'avoir outragé et emprisonné, et ce1a dans 1e but de 1e priver du fruit de ses travaux. Le reproche paraît d'autant plus extraordinaire , que si l'on en croit les journaux d'Haïti, qui doivent être bien informés des faits, l'aidede-camp Vic-Sama aurait été puni par le président par voie de discipline de plusieurs jours d'arrêt chez lui, quoique M. Blanchetait été déclaré par la justice l'aggresseur. Le président pouvait-il donner une preuve de plus de son désir de ne pas laisser outrager M. Blanchet? A voir les plaintes amères de celui-ci pour un événement aussi l é g e r , on croit entendre un favori qui s'indigne de ce qu'on ne lui a pas sacrifie les lois du pays, et qui se plaint moins du fait en lui-même que de la perte de son crédit. 11 semblerait qu'il eût déjà un parti puissant au Port-au- Prince , et que la nation Haïtienne allait se soulever pour le venger de la condamnation qu'il allait subir.

Mémoire pour S. Ex. le Président de la République d'Haïti, contre Me Blanchet, avocat...  

Auteur. Isambert, F.-A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antill...

Mémoire pour S. Ex. le Président de la République d'Haïti, contre Me Blanchet, avocat...  

Auteur. Isambert, F.-A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antill...

Profile for scduag
Advertisement