Page 39

33 Nous ne savons pas si le reproche est fondé ; mais il a été fait. On voit donc comment M. Blanchet dut, dans son intérêt, solliciter la faveur de participer à ces travaux de législation. Il paraît qu'il fut chargé de diriger l'impression du Gode civil et du Code de procédure déjà décrétés par la législature. Il prétend avoir fait des corrections; nous attendrons , pour lui r é pondre, qu'on ait recueilli en Haïti des explications sur ce point; de son propre aveu , sa coopération est bien peu de chose. Il a travaillé dans le courant d'août et septembre. Il fut ensuite chargé d'approprier au pays notre Code d'instruction criminelle, de rédiger les lois sur l'organisation judiciaire et sur l'enregistrement; ces travaux pour lesquels on ne lui laissait aucune relâche , auraient, dit-il, compromis sa santé; il a fait une maladie grave. Nous ne prétendons pas diminuer le mérite de ces travaux, quoiqu'il ait refusé de nous donner les moyens de les apprécier, ni lui refuser l'intérêt que méritent le dévouement qu'il a pu mettre à s'acquitter de sa tâche, et la maladie dont il a été atteint. Il n'est pas étonnant qu'après vingt-cinq ans d'absence il ait; payé son tribut au climat; la lettre du secrétaire du gouvernement, du 15 5

Mémoire pour S. Ex. le Président de la République d'Haïti, contre Me Blanchet, avocat...  

Auteur. Isambert, F.-A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antill...

Mémoire pour S. Ex. le Président de la République d'Haïti, contre Me Blanchet, avocat...  

Auteur. Isambert, F.-A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antill...

Profile for scduag
Advertisement