Page 35

29

Mais le devoir nous est imposé de justifier le gouvernement d'Haïti des torts qu'on lui suppose d'avoir violé à l'égard d'un étranger sans protection les règles de la justice et de l'équité. O u i , avant d'être associé aux travaux de l é gislation , M. Blanchet est rentré dans la qualité de citoyen d'Haïti, qui est le titre de sa naissance, puisqu'il est né à Haïti de païens haïtiens, puisque son père est l'un des fondateurs de l'indépendance et de la constitution du pays. L'exclusion relative aux blancs prononcée ne lui est pas applicable, parce que d'après les renseignemens qui nous ont été transmis, il est réellement homme de couleur ; son père s'en est vanté à Philadelphie, à une époque où, par suile. du préjugé régnant, on l'engageait à rompre ses relations avec les mulâtres réfugiés avec lui en ce pays; sa mère, sa sœur, son frère et ses oncles font gloire de celte qualité. L'acte de naissance de M. Blanchet étant de l'an v ou de l'an vi de la république, ne pouvait pas faire mention de cette circonstance, puisque les anciens réglemens coloniaux qui faisaient la distinction des castes, étaient abrogés d e puis 1 7 9 2 . Assurément le président d'Haïti était bien personne capable de reconnaître la naturalité de M. Blanchet, et de le réintégrer dans les droits que le séjour de M. Blanchet en France ne lui avait pas fait perdre pendant sa minorité , et que

Mémoire pour S. Ex. le Président de la République d'Haïti, contre Me Blanchet, avocat...  

Auteur. Isambert, F.-A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antill...

Mémoire pour S. Ex. le Président de la République d'Haïti, contre Me Blanchet, avocat...  

Auteur. Isambert, F.-A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antill...

Profile for scduag
Advertisement