Page 211

iNTRoDUCTIoN. CXCVIJ démie survenue dans l'Ile ; ajoutez des réquisi­ tions intarissables de la part des Espagnols, des Anglais, et des Français, et vous concevrez en quel état doit se trouver, d'ans la partie de nos voi­ sins, cette branche de la richesse agricole. Il est temps enfin, de s'occuper sérieusement de sa restauration. L a vigilance du Gouvernement français, prendra à cet égard, un surcroît d'ac­ tivité, en songeant que, d'après un recensement fait en 1780, on trouva deux cent mille bêtes à cornes, non compris celles que la loi soustrayoit au tribut, sur cette même terre qui, aujour d'hui, n'en offriroit pas cent mille. Les chevaux de San-Yago, de Neybe, d'Azua, et de Saint-Juan, sont les plus renommés dans cette partie de l'Ile. Depuis quelque temps plusieurs Colons ont croisé les races espagnoles avec des étalons de l'Amérique Septentrionale. De ce commerce est résulté, ce qu'on appelle des bâtards anglais, dont on fait beaucoup de cas. Dans cette Colonie, les chevaux fins servent de monture; les moindres à l'attelage, et les derniers au transport des fardeaux et des marchandises. Le mulet de Saint-Domingue, plus petit que celui du Continent, n'est pas non plus aussi do­ cile. D'ailleurs, comme jusqu'à la troisième an­ née son éducation risque beaucoup, et que l'ha^ n 3

Manuel des habitans de Saint-Domingue, contenant un précis de l'histoire de cette île T.1 (1)  

Auteur. Ducoeurjoly, S.J. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Ant...

Manuel des habitans de Saint-Domingue, contenant un précis de l'histoire de cette île T.1 (1)  

Auteur. Ducoeurjoly, S.J. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Ant...

Profile for scduag
Advertisement