Page 52

38

BIBLIOGRAPHIE COLONIALE

souverain ainsi que sa neutralité. Cette neutralité, à la différence de celle de la Belgique, était facultative et non garantie. Les études de Descamps, Errera, Cattier 1. von Stengel 2, etc.. soulignent ces caractères. Toutes les régions qui entourent le bassin central furent définitivement occupées ou conquises durant la période qui a mérité l'épithète de « héroïque » 3. Des savants furent envoyés en reconnaissance, des missionnaires fondèrent des stations, des ingénieurs réalisèrent le chemin de fer de Matadi à Léopoldville. Le souverain de l'Etat Indépendant trouva des concours dévoués, notamment dans l'armée belge. Quelques-uns de ceux qui prirent une part directe à ces exploits en ont tracé des récits émouvants 4. Nul ne déploya plus de foi, d'espérance et d'énergie à la mise en valeur de la Colonie que le général Thys : cet officier qui devait se révéler grand financier, fut un propagandiste remarquable, un organisateur d'élite, le créateur de la Compagnie de chemin de fer du Congo et de nombreuses sociétés coloniales. La notice que lui a consacrée son fils caractérise le rôle de ce grand colonial dans l'histoire du Congo 5. Dans le bulletin de la Société de géographie d'Anvers, Janssens et Cateaux ont brossé, depuis 1907, les portraits des principaux pionniers belges. Ces notices ont été réunies en trois volumes séparés : Les Belges au Congo (1908-1912). Signalons également la série des souvenirs évoqués par quel1. F. Cattier. Le droit et l'administration de l'Etat Indépendant du Congo. 1898. 2. K. Von Stengel, La neutralité de l'Etat du Congo [Revue de Droit international et de Législation comparée, 2° série, t. VII, 1905). 3. A. Halot, La période héroïque du Congo (Bulletin de la Société royale belge de géographie, 1926, pp. 229-238). 4. C. Liebrechts, Avec Stanley au Congo (dans le Recueil de Franck, t. II, pp. 25-37). — Vangele, Découverte et exploration de l'Ubangi, de l'Uele et du Borna (Idem, .pp. 39 à 50). — Le même, Le capitaine Hannsens. Son œuvre (Le Flambeau, 1925, pp. 407-426). Cf. liste bibliographique. 5. F. Thys, Le Général Thys et les Sociétés coloniales -dans L. Franck, Le Congo belge, pp. 237-244). — Discours prononcés le 25 juin 1928 à Thysville par le roi Albert et par F. Cattier lors de l'inauguration du monument élevé à Thysville à la mémoire du général Thys. (L'appréciation financière et économique, numéro spécial 1928).

Bibliographie d'histoire coloniale ( 1900-1930 )  

Auteur : Alfred Martineau, Roussier, Tramond / Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la d...

Bibliographie d'histoire coloniale ( 1900-1930 )  

Auteur : Alfred Martineau, Roussier, Tramond / Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la d...

Profile for scduag
Advertisement