Page 35

BELGIQUE

21

ception dynastique. Celle-ci se heurta longtemps aux défiances de l'opinion publique. Ce qui retenait surtout les Belges, nourris de traditions bourgeoises, c'était la crainte de voir le jeune Etat entraîné dans un engrenage de dépenses, de charges et d'aventures militaires, de conflits avec les Puissances. De Lannoy a signalé les projets qui virent le jour de 1830 à 1848 1 ; ils sont d'une variété étonnante et ils embrassent toutes les parties du globe. Plusieurs avaient pour objet l'établissement de communautés d'émigrants dans des contrées vierges de toute action européenne antérieure : c'étaient des entreprises d'émigration organisée plutôt que de colonisation proprement dite ; d'autres visaient l'acquisition de territoires où la Belgique devait exercer des droits souverains ou tout au moins un protectorat 2. Beaucoup de ces projets, qui n'offraient aucune chance de réussite, furent abandonnés presque aussitôt. Tel fut le cas des propositions en vue d'établir un protectorat belge à Haïti, en Nouvelle-Zélande, de celles concernant l'acquisition des Féroë des Iles des Pins, des Navigateurs, Cosumel, Tortuga, Saint-Barthélemy, ainsi que de la Nouvelle-Géorgie. Mais il y eut une série de projets qui retinrent davantage l'attention et qui reçurent un commencement d'exécution. Petitjean 3 a recueilli, dans les archives du Ministère des Affaires étrangères, des détails inédits sur ces essais de colonisation ; il les a commentés avec verve. Non sans raison, il se montre parfois sévère à l'égard des « politiciens », timorés à l'excès, qui restèrent indifférents, sinon hostiles, aux suggestions de la Couronne. Léopold Ier étudiait soigneusement les dossiers, les annotait et les transmettait au Ministère compétent avec une invitation plus ou moins pressante d'y donner suite. Il prit des initiatives que le public ignorait, et dont 1. C. De Lannoy, La politique coloniale en Belgique de 1830 à 1848 (Bulletin de la Société belge d'études coloniales, 1920, pp. 169-177). 2. F. Defays, Essais de colonisation belge au XIXe siècle (Revue de l'Université de Bruxelles, 1898-1899, pp. 677-697, 773-799). — A. De Cock, Conférence sur les essais de colonisation belge de 1830 à 1876 (Bulletin de la Société de géographie d'Anvers, 1904, pp. 9 à 14). 3. O. Petitjean, Les tentatives de colonisation faites sous le règne de Léopold Ie1 (La Belgique en 1930, revue illustrée, 1930).

Bibliographie d'histoire coloniale ( 1900-1930 )  

Auteur : Alfred Martineau, Roussier, Tramond / Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la d...

Bibliographie d'histoire coloniale ( 1900-1930 )  

Auteur : Alfred Martineau, Roussier, Tramond / Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la d...

Profile for scduag
Advertisement