Page 283

AFRIQUE DU NORD

269

de l'œuvre que nous avons accomplie par la suite, les humbles commencements de notre grand empire. Le comte de Castries pour le Maroc, M. Eug. Plantet pour l'Algérie et la Tunisie, M. Pierre Grandchamp pour la Tunisie se sont attachés à mettre en lumière les documents de ce genre ; ils nous fournissent quelques lueurs sur une histoire par ailleurs souvent bien obscure, mais il ne faut pas s'exagérer le profit qu'on en peut retirer pour l'histoire de la vie profonde du pays. Les consuls, et aussi les négociants, les captifs, les religieux rédempteurs, même lorsqu'ils s'y intéressent, ce qui est rarement le cas, ne peuvent ni connaître, ni comprendre les mobiles auxquels obéissent les Berbères et leurs chefs plus ou moins éphémères. Enfin une troisième série de travaux historiques étudie l'Afrique du Nord à partir du moment où elle a passé sous notre domination. Alors, mais alors seulement, nous avons pu la connaître réellement, pénétrer ses populations nomades et sédentaires, leur vie religieuse, sociale, économique, suivre leur évolution ; son histoire se confond désormais de plus en plus avec celle des colonisateurs Européens établis dans le pays. Et, tandis que pour les précédentes périodes, nous avions à déplorer la rareté des documents, ici c'est leur surabondance qui nous écrase : sources d'archives, mémoires, journaux, biographies et monographies sont innombrables ; la tâche de l'historien consiste moins pour cette période dans la critique rigoureuse et l'interprétation des textes que dans le choix qu'il saura en faire, de manière à dégager ce qui est essentiel ; il y sera puissamment aidé par la connaissance du pays, de ses conditions naturelles et de ses habitants. « L'exploration scientifique de l'Algérie, annonçait Renan, sera un des titres de gloire de la France au xixe siècle. » Cette prédiction s'est pleinement réalisée. Les historiens français se sont efforcés, non sans succès, de reconstituer le passé de l'Algérie d'abord, puis de la Tunisie et du Maroc. Des travaux innombrables, qui remplissent des bibliothèques entières et dont quelques-unes sont de premier ordre, ont été publiés. Les documents d'archives ont été inventoriés, des répertoires

Bibliographie d'histoire coloniale ( 1900-1930 )  

Auteur : Alfred Martineau, Roussier, Tramond / Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la d...

Bibliographie d'histoire coloniale ( 1900-1930 )  

Auteur : Alfred Martineau, Roussier, Tramond / Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la d...

Profile for scduag
Advertisement