Page 263

FRANCE

249

à Rabat d un Institut des Hautes Etudes, avec une chaire d'histoire du Maroc (M. Ismael Hamet) et une autre consacrée à l'étude des sources Européennes de l'Histoire du Maroc (M. Ricard) aboutissent à des résultats entièrement comparables. A l'heure actuelle, on peut dire que l'étude de l'Histoire de l'Afrique du Nord se trouve constituée d'une manière de tous points satisfaisante. En France même, il continue à en être un peu différemment : les Universitées ne se trouvent point outillés d'une manière qui leur permette d'organiser efficacement ce travail, et même si les considérations d'ordre financier permettaient de les doter convenablement, l'objet propre de leur existence, qui est la préparation aux grades universitaires, les empêcherait de devenir le centre des recherches originales et documentaires dont l'utilité s'impose d'abord. C'est ce qui a déterminé à chercher à créer cette organisation d'abord dans l'Institution qui depuis plusieurs siècles est en France le centre des travaux entièrement désintéressés où s'élaborent les Sciences à venir. La collaboration des gouvernements généraux de l'Afrique Occidentale, de l'Indo-Chine et de Madagascar a de la sorte permis la création au Collège de France, en 1920, d'une chaire spéciale d'Histoire Coloniale, dont le premier titulaire a été M. Martineau, que désignaient à la fois l'expérience directe qu'il avait des réalités coloniales et l'importance des travaux qu'il avait entrepris sur Dupleix et l'Inde Française. Plusieurs autres enseignements du Collège de France s'apparentent d'ailleurs à l'étude de l'histoire coloniale ; après la chaire de Sociologie musulmane, qui a été créée pour M. Le Chatelier, sont venus les enseignements de Langue et littérature arabes, d'Histoire et de Philologie indochinoise, d'Histoire de l'Afrique du Nord et le cours consacré à l'Algérie Economique ; ils contribuent à constituer là un centre de recherches et de progrès à l'objet, sinon aux moyens, infiniment plus étendus que l'Université, en quelque sorte locale de l'Afrique du Nord. Par ailleurs, de très bonne heure, il avait aussi paru, comme au xvme siècle, qu'il importait de fournir au personnel appelé à diriger les affaires coloniales, un enseignement approprié

Bibliographie d'histoire coloniale ( 1900-1930 )  

Auteur : Alfred Martineau, Roussier, Tramond / Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la d...

Bibliographie d'histoire coloniale ( 1900-1930 )  

Auteur : Alfred Martineau, Roussier, Tramond / Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la d...

Profile for scduag
Advertisement