Page 137

ESPAGNE

123

ciation espagnole pour l'avancement des sciences, tenu à Seville en 1917 1. Ce rapport dépasse sans doute les limites de celui que je dois tracer maintenant, étant donné qu'il embrasse aussi les ouvrages étrangers. Tout de même, puisqu'il tient compte, comme de juste, des livres espagnols, son utilité au moment actuel m'a paru justifiée, et j'en crois la citation opportune. Les faits les plus saillants, que j'ai relevés en 1917 comme caractérisant les idées directrices et les résultats scientifiques des livres publiés au cours des années les plus rapprochées de la date que je viens de rappeler, sont ceux-ci : 1° le changement survenu dans le jugement général porté sur l'œuvre colonisatrice espagnole, puisque l'on est passé d'une réprobation presqu'unanime et injuste à une admiration généralement partagée par tous les auteurs modernes ; 2° les nouveaux points de vue concernant l'histoire des « repartimientos » et des « encomiendas » des indigènes, aussi bien que des « lois nouvelles » de 1542 ; 3° les précisions obtenues en ce qui concerne l'histoire et la portée de notre législation coloniale et de sa codification ; 4° les rectifications que la connaissance des documents nouveaux a fait apporter à l'égard de la participation des étrangers dans la colonisation et le commerce des Indes ; 5° l'autonomie administrative dans les domaines espagnols, en particulier dans le domaine municipal ; 6° le caractère spécial de la conquête et de la colonisation des pays au Nord de la Nouvelle Espagne (Texas, Nouveau-Mexique, Arizona, California) ; 7° le sens et la portée des réformes politiques, administratives et économiques du xviiie siècle. En 1924, la réunion à La Haye du XXIe Congrès des Américanistes me procura à nouveau l'occasion de faire un résumé des résultats généraux obtenus dans l'étude de l'histoire coloniale en ce qui concerne le régime espagnol. Ces résultats, condensés en quatorze conclusions expliquées, forment un 1. Imprimé alors par l'Association et reproduit par moi dans le livre « L'empreinte de l'Espagne en Amérique » (La huelladeEspana enAmérica). Madrid, 1924. — On trouvera dans ce livre d'autres travaux profitables au point de vue du Rapport actuel.

Bibliographie d'histoire coloniale ( 1900-1930 )  

Auteur : Alfred Martineau, Roussier, Tramond / Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la d...

Bibliographie d'histoire coloniale ( 1900-1930 )  

Auteur : Alfred Martineau, Roussier, Tramond / Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la d...

Profile for scduag
Advertisement