Page 51

DE PAUILLAC A TRINIDAD

39

couche de guano, d'humus les recouvrent. Dans leurs anfractuosités des arbres tropicaux accrochent la note vibrante de leur vert triomphant. Certains de ces îlots s'étalent, petits, minuscules, à peine surélevés au-dessus des eaux. Ils doivent être un lieu de rendez-vous, de promenade, d'excursion pour la société élégante; quelque chose comme le Robinson, le Saint-Germain de Port-ofSpain, capitale de Trinidad. Sur quelques-uns on distingue une maisonnette, un jardinet, un bouquet de palmiers. La marche de notre navire les déplace à nos yeux. Ils glissent, semblables à de magiques radeaux de verdure qui s'en iraient à la dérive, sur les eaux. A leur tour les roches sombrent, disparaissent. Maintenant nous voici en eau plus profonde, en pleine rade de Port-of-Spain. Les collines festonnées de Trinidad barrent l'horizon d'une bande d'émeraude. A leur pied, au ras de l'eau, s'alignent les maisons blanches de la ville. Le navire stoppe, jette ses ancres, à trois milles de la côte, s'immobilise. Une heure durant, pour gagner la terre, il faudra se laisser ballotter dans une de ces barques légères qui, de tous côtés, se dirigent à force de rames vers nous. Groupées autour du paquebot, les voici, tourbillonnantes comme une nuée de moustiques. Ceux-

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Profile for scduag
Advertisement