Page 43

DE PAUILLAG A TRINIDAD

31

finir là-bas au pied d'une sorte de muraille colossale : le continent américain! Mais ici, à nos côtés, du fond de cette plaine, quelle surprise de voir s'élever, d'un seul jet, et comme soufflés hors du sol, ces cônes immenses de quatre à cinq mille mètres, fantastiques cheminées que terminent deux ou trois bouches de volcan empanachées de flammes et de fumée. Ces petits espaces verdoyants, ces touffes de végétaux à l'extrémité de ces montagnes, au flanc même de ces cratères, voilà donc ces îles, Dominique, la Guadeloupe, la Martinique qui nous semblaient si grandes lorsque nous longions leurs rivages. Ces minces fuseaux qui vont rapidement d'un sommet à l'autre, se croisant en tous sens,seraient-ce les navires qui font le service entre les côtes ? Mais oui, en vérité. D'ici ils nous paraissent de minuscules ballons perdus à des hauteurs invraisemblables. Gomme on s'explique alors les cataclysmes effroyables qui fondent sur les hommes, en ces contrées ! Et que sont-ils venus faire ici ces imprudents,sinon travailler et vivre, suspendus sur des abîmes, à l'extrême pointe des volcans, au bord même de leur cheminées dévastatrices, car ce qu'ils appellent « les Antilles », n'est ce point cela simplement, en définitive ?

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Profile for scduag
Advertisement