Page 35

DE PAUILLAC A TRINIDAD

23

L'assemblée en fut émue ; l'instant du discours était pathétique ; une ovation immense s'en suivit. Et ce fut un grand effet d'éloquence.

Vendredi 9 mars.

Départ ce matin à la pointe du jour. En m'éveillant, à un mille environ, j'aperçois la côte de la Guadeloupe. Des nuages se déchirent au sommet des plus hautes montagnes, les recouvrant, les découvrant tour à tour. Tout est vert, de ce vert luxuriant des tropiques, sauf sur le rivage de larges carrés plus clairs, presque verdàtres, qui sont des champs de canne parait-il. A dix heures, la ville de la Basse-Terre apparaît, tout à fait quelconque, d'un aspect triste sous un ciel bas. Maisons mornes, vieux murs jaunes, toits de tôle entre lesquels, çà et là, se balance la tête touffue des cocotiers. A onze heures le ciel s'allège, les deux mamelons qui terminent le volcan de la Soufrière se découvrent ; le navire stoppe en rade et je descends à terre. Même musique, même tintamarre, même foule bariolée qu'à la Pointe-à-Pitre, mêmes figures de nègres grimaçants. La mairie, les maisons, les

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Profile for scduag
Advertisement