Page 284

272

AUX ANTILLES

« Les Antilles ne sont ni les jardins ni les fiefs de l'Europe, s'écriait en 1822 le général Foy. C'est une illusion de notre jeunesse à laquelle il faut renoncer. » Fort bien ; mais seraient-elles par hasard des bouillons de culture ou des champs d'expérience, endroits privilégiés où quelques intrigants, veulent prouver l'aptitude des races de couleur à se gouverner elles-mêmes ? Et le général Foy ajoutait très justement : « La nature les a placées sur le rivage de l'Amérique ; avec l'Amérique est leur avenir. C'est comme entrepôts de commerce, comme grands marchés placés entre les deux hémisphères qu'elles figureront désormais sur la carte du monde. » Parole prophétique et juste. Subordonnant enfin les questions ethniques et politiques aux questions économiques, elles deviendront cela en effet, ou, comme Haïti, rongées par les factions, déchirées par les luttes civiles, elles sombreront, elles cesseront d'être. Aujourd'hui, 20 avril, à trois heures, par un beau temps, une mer calme, nous arrivons à hauteur des Açores. De toutes parts je les cherche du regard. Où sont Sainte-Marie, Saint-Michel, Terceira, SaintGeorges, Graciosa, Corvo, Flores, ces îles charmantes, sirènes aux noms mélodieux? Nulle part;

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Profile for scduag
Advertisement