Page 282

270

AUX ANTILLES

C'est qu'en effet, lorsqu'il se produit un cataclysme et Dieu sait s'ils sont fréquents dans ces Antilles, l'Amérique ne marchande pas ses secours. Elle les envoie importants et rapides. Elle sert ainsi ses intérêts, elle légitime ses convoitises. Elle prouve aux indigènes qu'elle est leur protectrice indiquée, naturelle. Geste philanthropique, partant irréprochable ; geste éminemment politique surtout. Sa situation géographique l'y convie; ses aspirations le lui conseillent ; sa puissance financière le lui permet. Et contre ces trois faits, contre cet ensemble de choses, nous lutterons difficilement. L'Angleterre tente de le faire cependant ; suivons son exemple ; entrons dans son sillage. D'ailleurs (je l'ai noté précédemment) il existe une solidarité profonde entre les blancs antillais. D'origine, de nationalité diverses, ils se considèrent un peu comme une même famille, différente à la fois et de l'Europe et de l'Amérique. A Trinidad, à Sainte-Lucie, à Dominique je constatai la manifestation de ce sentiment. Nulle part mieux que dans cette dernière île je n'en eus la sensation précise. Ne m'y parlait-on pas comme d'un projet longuement caressé, comme d'un événement attendu dans un avenir plus ou moins lointain, de

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Profile for scduag
Advertisement