Page 251

LA GUADELOUPE

239

fervescence, la haine, l'envie, sans doute vivraient-ils heureux et tranquilles, égayés de temps à autre par un tour de valse, un air de flûte ou de clarinette. Insouciants, amoureux des sons, du farniente et de la danse, comme autrefois dans leurs forêts du Congo, ils dormiraient et sauteraient en cadence sans plus songer.— Oui, vous répond une voix morose, à moins toutefois qu'ils ne s'égorgent. » Mais fi de cette dernière supposition, ce bal m'a rendu plein d'entrain. Comme vous, lecteur, aujourd'hui je me sens optimiste ; et dans la barque qui m'emporte à bord du Canada,au soir de ce premier jour où je fais route vers l'Europe, sous le ciel lumineux des Antilles auquel je dis adieu allègrement, je fredonne les vers sautillants du poète. Chers primitifs, ô bamboulas, Benjamins de la terre antique, Grands innocents qui n'avez pas De morale, ni d'esthétique ; Dansez

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Profile for scduag
Advertisement