Page 222

210

AUX ANTILLES

dement. Grossi des nouvelles recrues, abandonnédes anciennes, d'hostile il devient amical ; et comme une dernière fois, en m'éloignant, je me retourne, au détour de la route, sous l'ombre des palmiers, je vois la voiture légère disparaître au milieu des cris de joie, des acclamations, des applaudissements, tandis que debout, enveloppé de poussière, le grand diable de député brandissant son claque, salue à droite, salue à gauche, salue toujours, salue éperdument. J'arrive en ville comme le rival du député sortant y rentre. Marchant avec rapidité, je devance le cortège, et gagne une fenêtre située exactement au-dessus du balcon sur lequel le candidat, au retour de chaque tournée, vient haranguer la foule. « S'asseoir à table, dormir tranquille, me dit un de ses familiers, sans paraître préalablement à ce balcon, il n'y faut point songer. Aussi notre chef s'exécute-t-il de bonne grâce. Vous allez voir comment il sait, en quelques mots alertes et drôles, donner aux électeurs assemblés un aperçu de sa tournée. Dans la ville on appelle cela le bulletin du jour. » Il apparaît. Casque en tête, les deux mains appuyées sur la rampe, le voilà qui commence son discours, moins un discours qu'une causerie,,

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Profile for scduag
Advertisement