Page 216

204

AUX ANTILLES

Abomination de la désolation : tout le village en serait retourné. Heureusement mon compagnon de gauche me sauve. Sur ses appels réitérés une servante accourt, brandissant une fourchette propre. Divine négresse soyez bénie ! Mais de Charybde je retombe en Scylla. Au dessert, passant de mains en mains, m'arrive une pleine assiette de confitures. Cette fois pas de cuillère. Tremblant je fais le mort, ne souffle mot, regarde au plafond, terrorisé à la pensée de signaler cet oubli, de réclamer cet instrument. Inutile stratagème. Mon compagnon de droite s'aperçoit de ce qui me manque, pousse un cri de joie, et fort heureux de pouvoir m'être agréable, approche vivement sa cuillère de sa bouche noire, y passe deux ou trois larges lampées de sa langue rose, et d'un seul coup, d'un geste énergique, la plante dans mon bloc de groseille. Oue faire?Que devenir? Un hasard me sauva. Le candidat se lève, porte un toast. On crie, on applaudit. Je vocifère : « Vive la Sociale ! » La musique commence son charivari endiablé. Laissant mon assiette, mon pain de groseille et sa cuillère, je me précipite hors de ma place. Puis j'entonne l'hymne socialiste avec plus d'enthousiasme que jamais. J'étais sauvé. Si ces banquets électoraux à la Guadeloupe

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Profile for scduag
Advertisement