Page 213

LA GUADELOUPE

201

sent àdroite, àgauehe; la mer, le rivage,les montagnes apparaissent dans leur fraîche, dans leur virginale splendeur; un ciel pur se déploie, azuré et mouvant, parcouru en tous sens par de gros nuages boursouflés et blancs, aux contours arrondis, que des souffles calmes semblent rouler dans l'espace. Quant au banquet, prenons-y place. Cela promet d'être curieux. Quel entrain, quel enthousiasme, quelle bousculade pour y participer! Je rougis presque d'y occuper un siège, d'y ravir un couvert. — Songez à l'espoir magique que ce doit être en effet pour un de ces pauvres hères, habitant de ces cases misérables, de s'asseoir à cette table couverte d'une nappe blanche, de fleurs, de vaisselle claire, de cristaux où les flûtes de champagne hautes et fines promettent des libations pour beaucoup inconnues l. A mes côtés se trémousse un nègre d'une extraordinaire prévenance; que je remercie avec force civilité — « Asseyons-nous à la table d'honneur, 1. Le côté humoristique de ce banquet ne doit pas me faire oublier la cordialité de la réception, et surtout l'amabilité dont fit preuve à mon égard la municipalité des Vieux-Habitants. Je l'en remercie très sincèrement ici.

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Profile for scduag
Advertisement