Page 196

184

AUX ANTILLES

églises. Pour la cathédrale seulement, voici le résultat: huit cents cadavres sous des décombres. La stupidité du fait n'arrête point l'essor de l'espérance. Déçue, la foi ne diminue point. Fautil en sourire, faut-il admirer ? Dans la persistance de cette attitude, n'y a-t-il pas un sens philosophique profond? N'y retrouve-t-on point toute la grandeur et la misère de l'homme qui veut espérer contre tout espoir, qui, devant les démentis de l'expérience, affirme sa foi en la justice, qui préfère en ce monde l'illogisme de ses dogmes, à l'absurdité d'une vie sans but? de cendres... C'était comme une neige d'un gris clair qui eût tout recouvert. « Saint-Pierre n'existait plus ; le quartier du Fort était rasé, celui du mouillage brûlait. Pas un être vivant n'avait échappé au désastre. » «Le 11 mai, la ville n'était plus qu'un immense charnier. Les. cadavres apparaissaient scalpés, sans barbe, sans chaussures, dépouillés de leurs vêtements. Complètement nus, tous offraient la même couleur noire uniforme. « Dans le quartier du Fort, il ne restait rien, pas un cadavre, pas un objet quelconque. Les maisons étaient devenues de la poussière mélangée aux cendres. Mais en s'éloignant de la côte la décroissance d'intensité du phénomène se manifestait. Des arbres restaient entiers, les feuilles à peine roussies. On trouvait des cadavres encore vêtus et sans brûlures. Dans une maison un vieillard était mort en son fauteuil, à table, devant un bol de café. » D'après Jean Hess. La catastrophe de la Martinique Comparez la destruction de Pompéi racontée par Pline le Jeune.

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Profile for scduag
Advertisement