Page 19

DE PAUILLAC A TRINIDAD

7

doyantes silhouettes ? D'abord cela parut certain ; puis, fuyant les lames âpres et courtes du Nord,le capitaine fit route plus au Sud. Un léger coup de barre, et ce spectacle disparut de ma vue. Sous mes regards, pour ainsi dire, s'évanouirent ces îles charmantes que vraisemblablement je ne verrai plus jamais. Et je songe : cette petite tache, là-bas, c'est une terre, avec ses habitants, qui causent, rient, luttent, se querellent. Ils sont pour nous des inconnus, ces hommes; pour eux nous n'existons même pas, nous autres, qui passons inaperçus, furtivement, tout à fait au ras de leur horizon. Cette île d'ailleurs n'a guère d'étendue, à peine celle d'un canton, d'un arrondissement de notre France, mais ici, pour nous, elle rompt la monotonie de l'existence ; elle figure comme une halte, comme un point de repère en cette uniformité de la mer et des jours. Par là, minuscule au milieu du grand désert des flots, elle prend à nos yeux une importance extraordinaire.

Samedi 3 mars.

Maintenant c'est bien fini de la terre. Huit jours de pleine mer, de solitude absolue; puis enfin

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Profile for scduag
Advertisement