Page 185

LA MARTINIQUE

173

hasardai-je. » — « Détrompez-vous, me répondit vivement mon compagnon, on en compte un moins grand nombre, voilà tout. Le nouveau danger leur tit d'autres mœurs. Dans la nature, comme en balistique, les moyens d'attaque et de défense se balancent. C'est la lutte du boulet et de la cuirasse. Le rat, le trigonocéphale, tous deux victimes de la mangouste, en voyant arriver ce nouvel ennemi cherchèrent le moyen de lui échapper. La mangouste ne grimpant pas: eux le firent. Maintenant ils gîtent la nuit sur les arbres, principalement sur les cocotiers. L'un et l'autre y font de tels ravages que, dans les plantations, on cherche aujourd'hui à s'en préserver. C'est ce qui vous explique la présence de ces feuilles de tôle en forme d'entonnoirs renversés, placées autour des palmiers. Dès lors, ni le rat ni le serpent ne peuvent en atteindre le sommet.Mais dans la forêt, un tel moyen est impraticable, remarque mon compagnon. Alors, de temps à autre, ajoute-t-il malicieusement, il arrive qu'en traversant les bois, tout à coup, une lanière se détache des branches, s'abat sur votre tête ou sur vos épaules. N'en soyez pas surpris : c'est un trigonocéphale qui tombe. » — Et mon ami de rire sous cape en voyant ma mine déconfite. — Me voilà plus tourmenté que jamais en effet. Je regarde à mes

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Profile for scduag
Advertisement