Page 181

LA MARTINIQUE

169

Pour nous distraire, soyons indiscret ; plongeons un regard rapide dans une de ces maisonnettes indigènes qui bordent la route, une de ces cases en bambou ou en planches couvertes de joncs, de cannes séchées ou de palmes. — Deux ou trois cloisons qui n'atteignent pas le toit la divisent d'ordinaire, et sur ces cloisons s'étale, avec des images d'Epinal à profusion, le plus hétéroclite assemblage de gravures que l'on puisse imaginer. Les maîtres de céans les empruntèrent aux journaux illustrés. La Vierge, le Christ, l'empereur Guillaume, le président Kruger, Sarah Bernhardt, tous ces personnages piqués aux coins par quatre épingles l'un à côté de l'autre, se regardent, se font la moue, sourient ou se menacent. Quel sentiment dicta le choix de ces indigènes ? Mystère. Religieux, superstitieux même pour la plupart, quelques-uns ne vénèrent-ils pas, n'adorent-ils pas, tour à tour, ces figures contemporaines comme des esprits ? Ne deviennent-ils pas pour eux les icônes de leurs cases, leurs fétiches en quelque sorte? Un tunnel que nous traversons; puis, tout à coup, la tonalité du paysage change. Radieuse, fertile, cultivée, telle apparaissait la campagne que nous venons de quitter. Celle que nous trouvons est sauvage, boisée, creusée de

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Profile for scduag
Advertisement