Page 178

166

AUX ANTILLES

je trouvai dans leur démarche cette particulière allure si bien caractérisée par le même voyageur. « La créole de la Martinique ne marche pas comme la Française, elle n'arpente pas comme l'Anglaise. C'est un mouvement complet auquel la personne entière participe, et qui lui donne une singulière animation. La Française marche avec les pieds, l'Anglaise avec les jambes, la Créole avec tout son corps ; et c'est charmant. » Le repas terminé, nous nous assîmes sous la véranda. C'était une nuit superbe des tropiques, noire, sans lune, mais magnifiquement étoilée. Pas un souffle ne bruissait à travers les feuilles des palmiers. Dans cette absence totale de tout autre bruit la chanson stridente des grillons devenait assourdissante. Ce calme, ce repos contrastait si vivement avec toute cette activité du jour, cette nuit s'étendait si reposante pour des yeux fatigués de la pleine lumière, cette tranquillité apparaissait si saisissante en ce pays tourmenté, vibrant encore de terribles secousses, que l'âme s'en trouvait surprise et l'esprit étonné. Le souvenir de ce tumulte se mêlait à cette quiétude ; c'était une sensation délicieuse. Bientôt les mou-

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Profile for scduag
Advertisement