Page 177

LA MARTINIQUE

165

Ainsi, à la Martinique, comme ailleurs, se retrouve la marque de cette instabilité, de cette mobilité qui paraît bien être la caractéristique des temps modernes. Plus d'existence sédentaire, plus de mœurs, d'idées spéciales particulières à une région. Toutes se mélangent. L'humanité tend à se fondre dans un unique creuset. Nègres, Jaunes, Blancs, les habitants du globe tour à tour se déracinent. La rapidité des moyens de communication en est la cause. Nulle force ne s'opposera à cette transformation inévitable. Une révolution mondiale, plus vaste que toutes celles qui l'ont précédée, s'accomplit devant nous. Il en sortira un état que nul ne peut soupçonner. A table se trouvent quelques femmes et deux ou trois jeunes filles. Je les regarde curieusement. Avec leur air mélancolique, tendre et rêveur, elles sont bien les descendantes de ces créoles dont un écrivain du dernier siècle traçait un si gracieux portrait. « Petites, mains furtives, pieds mignons, brunes, avec des yeux à la fois perçants et doux, le teint n'est ni blanc ni brûlé, mais un peu mat avec des reflets vigoureux et des teintes ardentes. » Et lorsque nous nous levâmes de table

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Profile for scduag
Advertisement