Page 17

DE PAUILLAC A TRINIDAD

5

servatoire! Rien de ce qui se fait dans le navire ne vous échappe. Tel est bien l'endroit qui convient à tout esprit investigateur et curieux. Me voici complètement détaché des choses. Le voyage a produit chez moi ce grand apaisement ; c'est pour cet apaisement que je l'aime. Combien lointains déjà tous ces bruits de la terre, ces journaux, ces intrigues, ces préoccupations mesquines de carrière, d'avancement! Enfin on ne se sent plus ici un numéro étiqueté et banal. On devient quelqu'un en cessant d'être quelque chose. Plus rien d'officiel, de convenu. La pensée s'affranchit: on est libre. — Dois-je ménager un tel, saluer celui-ci, sourire à celui-là ; écouter avec componction, dans une soirée officielle, les solennelles âneries de quelque prétentieux personnage? — Nenni. — Par quelle combinaison machiavélique arriver du casier que l'on occupe au casier supérieur, comment passer de ce compartiment dans cet autre, afin, suprême honneur, de mourir dans ce plus élevé? Oh les étranges, les insignifiants soucis! Comme l'on juge sainement d'ici l'existence recroquevillée du fonctionnaire. Pour lui l'avenir ressemble au passé ; tout y apparaît prévu, escompté, connu, jusqu'au résultat problématique de ses plus suprêmes ambitions. — Fuyons, respirons l'air libre! Qu'un long voyage

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Profile for scduag
Advertisement