Page 165

LA MARTINIQUE

153

race noire, l'anéantissement des mulâtres, etc., etc. Quelle absurdité ! Un parti de blancs, ici ! Mais il ne vivrait pas huit jours. Nous sommes la minorité, que diable! Non, la vérité la voici : Quelques ambitieux veulent prendre notre place, nous dépouiller, nous ravir les derniers restes de notre influence ; et pour cela on incendie l'intelligence de ces hommes qui tous sont de braves gens en définitive. De questions politiques il n'y en a pas ; de questions économiques, oui, certes il en existe, et pour les meneurs surtout, de très pressantes, de très actuelles, et de très profitables ! » « Alors voici la manœuvre : On reproche aux blancs la couleur de leur peau, on s'en sert contre eux ; on leur prête d'odieuses intentions ; on voudrait les accabler d'impôts; en définitive on espère en leur rendant la vie impossible les forcer à déguerpir. Il y en a qui résistent : Je suis du nombre. Tant parmi les nègres que parmi les mulâtresse compte des partisans solides,fidèles, intelligents; car croyez-le, je n'ai aucun dédain, aucun préjugé de race. Voyez les amis qui soutiennent ma candidature à mon journal : tous gens de couleurs. Ce n'est point grâce aux blancs, croyezle, c'est par ceux-là que je triompherai. » « En êtes-vous bien sûr, répliquai-je. Dans le

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Profile for scduag
Advertisement