Page 151

LA MARTINIQUE

139

tiennent à la génération, à la source même de la vie, résulte un état d'esprit particulier, ailleurs insoupçonné, et qui empoisonne ici l'existence. » « Il n'est pas jusqu'à cette malheureuse catastrophe de Saint-Pierre qui n'ait creusé entre les races un fossé plus profond encore. Elle fut désastreuse pour les blancs : trois mille d'entre eux y périrent. A tort ou à raison, on accusa les mulâtres qui plus nombreux, peuvent supporter et réparer aisément leurs pertes, de s'en réjouir. Et la haine croît, monte toujours. » « Lorsqu'on arrive comme nous de Dominique et Trinidad, ces îles anglaises, tranquilles, admirablement administrées 1, conclut mon interlocuteur, et que l'on tombe dans cet enfer qu'est ici une élection,on ne regrette point le passé ce serait trop dire, il est mort, insensé qui voudrait le faire revivre, mais on admire toutefois la sagesse du gouvernement britannique qui ne procède point par bonds, qui d'un seul coup, ne passe pas d'un régime de servitude à celui d'une entière liberté, presque de licence, et qui se garde bien d'émanciper une colonie avant son âge de complète viri1. Ce sont des colonies de la Couronne, administrées par des fonctionnaires indigènes. Le suffrage universel n'existe pas. Les blancs dominent, mais les noirs sont protégés contre tout arbitraire. »

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Profile for scduag
Advertisement