Page 135

LA DOMINIQUE

123

minuscules et carrées abordèrent-ils jusqu'ici ? Quelle migration, dont leurs contemporains ignoraient la trace, les jeta, isolés dans ces îles, comme des oiseaux perdus emportés par une tempête ? Mystère. Depuis combien de siècles ce continent américain, découvert jadis par d'autres races que la nôtre, était-il, avant l'arrivée de Colomb, retombé dans la solitude et le silence ? On ne sait. — Ici, comme ailleurs, dès que l'on remonte aux origines, on se heurte au mystère, on arrive à l'inconnu. Et pendant cinq heures, à cheval, je repasse par les mêmes sentiers en lacets, entre les mêmes murailles de verdure, pour gagner cette hutte où, dit-on, je vais pouvoir passer la nuit. Lorsque j'y arrive, une mulâtresse à ce point sordide m'y reçoit, un lit si malpropre m'y est offert, que de dégoût je remonte à cheval, et rentre, au crépuscule, à Roseau. Si proche du but je regretterai toujours de l'avoir manqué. Je regretterai surtout cette montée en pleine forêt vierge que l'on m'avait dépeinte si pittoresque, où l'on devait glisser, ramper, couper des branches à coups de hache, pour apercevoir enfin, au fond d'un immense cratère, ce lac d'eau bouillante, soulevé, secoué par un puissant

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Profile for scduag
Advertisement