Page 129

LA DOMINIQUE

117

mes la route de Sulphur Spring. Après avoir traversé un groupe de maisonnettes en bois, il nous fallut bifurquer, prendre à gauche, quitter le torrent, et nous commençâmes à monter. Au flanc d'une haute et longue montagne, qui tombait à pic dans la vallée, et semblait une gigantesque falaise de verdure le sentier en lacets serpentait. Au fur et à mesure de notre ascension, les uns derrière les autres, surgissaient des sommets grandissants. A nos pieds se creusait, s'élargissait l'immense vallée. Au loin, du côté de Roseau, par places tout d'abord, entre les échancrures des montagnes, la mer bleu apparaissait; puis elle monta uniformément, dépassa les plus hauts pics, s'étendit sur tout l'horizon, semblable à un grand velum suspendu dans les airs. La végétation, toujours la même, ruisselait de toutes parts, débordante. Le même vert intense éclatait sur les feuilles ; mais, avec l'altitude, les arbres prenaient de plus gigantesques proportions. La chaîne de montagnes, au long de laquelle nous cheminions, séparait deux vallées. Alternativement, nous passions de l'une dans l'autre. D'instants en instants les points de vue changeaient. Tel sommet aperçu d'abord à cet endroit, semblait avoir tourné, quelques instants plus tard, à notre retour. Les lacets du sentier se super-

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Profile for scduag
Advertisement