Page 123

LA DOMINIQUE

111

possède ma langue à merveille. Il est veuf; l'une de ses filles, à la Guadeloupe, est mariée à un fonctionnaire français. C'est une curieuse particularité de constater combien, dans ces îles, les différentes races blanches, de nationalités diverses, se sont en réalité confondues. Déjà à Trinidad j'avais fait cette remarque. Avant d'être Anglais, Français, Hollandais, tous ces hommes sont Antillais. Une même situation géographique leur crée des aspirations, des intérêts identiques. Ces îles sœurs, artificiellement séparées par les nations rivales qui les ont annexées, donnent naissance à des hommes frères. Tôt ou tard, par la force des choses, elles formeront un groupe autonome. Déjà régies par les mêmes mœurs, elles le seront par les mêmes lois. C'est l'avis de mon compagnon, qui verrait d'un œil favorable une vente des Antilles anglaises au Canada par exemple. Un tel événement serait en réalité une proclamation d'indépendance, me dit-il, un acheminement vers la fédération générale des petites Antilles avec le spectre d'une annexion américaine à jamais, ou pour longtemps écarté. Devisant ainsi, au pas tranquille de nos chevaux, nous arrivâmes à mi-côte, au seuil de sa

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Profile for scduag
Advertisement