Page 12

II

PRÉFACE

pouvait tomber dans son assiette et lui occasionner les plus graves accidents. Il prit mon observation tout à fait à rebours, et voyant une moquerie là où ne se trouvait qu'un amical conseil, me répondit en redressant son petit torse avec un air de dignité offensée infiniment comique : « Dans mon pays, monsieur, on ne mange pas des épingles ! » L'anecdote est fort significative. — Je voudrais être, auprès de ses compatriotes, plus heureux avec ce volume qu'auprès de lui avec mes épingles. — Admirateur du grand sociologue Novicow, je regrette les rivalités de race qui divisent nos colonies. J'applaudis aux efforts d'un de leurs représentants européen qui, pour les assoupir, prend un excellent moyen : celui de les ignorer. C'est assez affirmer combien je trouve absurdes ceux qui s'arrêtent encore de nos jours à des distinctions ethniques. Ceci dit, j'espère recouvrer la liberté de ma plume. M. Jourdain faisait autrefois de la prose sans le savoir. Après ces trois mots de préface, je compte bien ne pas faire là-bas de polémique sans le vouloir.

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Profile for scduag
Advertisement