Page 113

LA DOMINIQUE

101

Partout, autour de moi, de hautes montagnes se dressent ; des pics pointus, d'autres bosselés comme des mamelons, quelques-uns aux sommets dentelés, déchiquetés. A peine se relient-ils par leur base en une longue chaîne Isolés, séparés les uns des autres, de toutes parts, ils surgissent dans un indescriptible désordre. On sent que de puissantsmouvements géologiques, crevassant l'écorne terrestre, ont ébranlé leur masse, que de"? affaissements subits ont, entre eux, creusé des abîmes. Débris de plus hautes cimes écroulées, les voilà, silhouettes imposantes encore. Les longues chaînes, les massifs continus n'ont pu résister à la poussée des gaz, à la trépidation des volcans. Ils en ont été désagrégés. Quel devait être l'aspect terrible, dévasté de ce paysage aux époques préhistoriques, aux temps de ces formidables bouleversements cosmiques, lorsque les éléments en fusion ne permettaient pas encore à la vie de, se produire, lorsque la nature n'avait pas encore trouvé dans l'espèce animale le miroir qui la reflète, l'esprit qui la comprend ! Aujourd'hui, sous sa magnificence souveraine, la végétation ensevelit jusqu'au souvenir de ces cataclysmes. Ces pics, ces mamelons se sont couverts d'arbres verdoyants. Poussés par les alizés des nuages légers les ouatent de taches vaporeuses, blanches comme des

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Profile for scduag
Advertisement