Page 110

98

AUX ANTILLES

retrouve la marque d'une haute et forte conscience. Le repas, dans ce charmant boarding house,fut également délicieux. Gomme boissons des citronnades de fraîcheur exquise ; et quels aimables commensaux que ces deux jeunes gens ! Tant bien que mal ils m'aident dans mon inexpérience de la langue anglaise, poussant même l'amabilité jusqu'à me chercher et commander un cheval pour monter demain dans la montagne. Avant de nous séparer une pointe de curiosité les pique. « Êtes-vous venu ici pour affaires? me demandent-ils. — Du tout, répondis-je, en touriste. — Un touriste... à Dominique... et de Paris ! Quelle extraordinaire idée ! » Et malgré leur flegme, en me serrant la main, ils me regardent avec de grands yeux interrogateurs. L'un d'eux répète en s'éloignant, à mi-voix : « A tourist, at Dominica, and from Paris ! Un touriste, à Dominique ! et de Paris ! » Je les quitte sur cet étonnement. Dimanche, 25 mars.

Je ne voudrais pas abuser des descriptions, faire de ma plume l'émule d'un pinceau, devenir im-

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Profile for scduag
Advertisement